RO-RO & LO-LO, les services maritimes de confiance que Suardiaz group met à disposition de ses clients

Suardiaz Group s’est toujours caractérisé par sa capacité à offrir des solutions pour tout type de secteurs, comme le dit notre devise : « Dites-nous où aller, nous nous chargeons du reste ». Pour cela, nous nous concentrons sur nos origines, le secteur maritime. Nous sommes experts du transport en mer en utilisant les modalités Ro-Ro et Lo-Lo.

Ro-Ro est l’acronyme du terme anglais Roll On-Roll Off, qui désigne tout type de navire ou de bateau qui transporte des cargaisons par roulage, automobiles ou camions.

Les embarcations pour Lo-Lo, qui vient aussi de l’anglais (Lift), peuvent transporter des cargaisons très variées en raison de leur grand espace de stockage, de la capacité des conteneurs et des grues à bord. Elles sont spécialisées dans le transport de très grandes cargaisons à envoyer dans des conteneurs avec des services de Ro-Ro.

En d’autres termes, dans le cas du Lo-Lo, la cargaison est montée et abaissée depuis le pont de l’embarcation grâce à des grues.

Le principal attrait du Ro-Ro réside dans le temps de transport : la méthode Lo-Lo est généralement plus lente que le Ro-Ro, ce qui donne au système un avantage comparable dans les cas de transport de produits à grande valeur ajoutée. Le Ro-Ro simplifie l’organisation du transport.

Le choix du transport de conteneurs sur des navires Ro-Ro ou Lo-Lo dépendra de plusieurs facteurs, la rapidité et le prix étant les principaux. Si le client fait le choix d’une livraison plus rapide et accepte des frais plus élevés, le transport Ro-Ro s’adaptera mieux à ses besoins, tandis que, si le temps n’est pas un facteur crucial ou limitant, il est possible de choisir le système Lo-Lo afin de maintenir de bas coûts de transport.

La méthode Lo-Lo pourrait offrir un grand avantage dans un avenir proche en raison de ses caractéristiques plus écologiques, de plus en plus recherchées avec les Corridors verts promus par la Commission européenne. Elle semble également mieux adaptée aux stratégies logistiques prévues à long terme. Tout dépendra de l’évolution des réglementations en matière de transport maritime à courte distance. Des améliorations sont encore possibles, en particulier au niveau des procédures douanières et documentaires, afin de faciliter la mise en place de solutions multimodales au cœur de l’Union européenne.